Four de fusion très gourmand

Published

StrikoMelter « BigStruc » fait fondre d'énormes rebuts en entier

La tendance à concevoir des véhicules toujours plus légers a créé de nouvelles exigences sur les pièces en fonte d'aluminium et les processus de production associés. Les pièces recyclées en particulier posent de grands défis aux fonderies : les fours de fusion doivent de plus en plus manipuler un mélange de rebuts énormes et à paroi mince à la fois. L'équipementier automobile KS HUAYU AluTech (Neckarsulm) a trouvé une solution à ce problème avec StrikoWestofen « BigStruc ». Le StrikoMelter BigStruc peut non seulement traiter des pièces recyclées d'une taille allant jusqu'à 2,5 mètres carrés, mais il peut également les fondre de manière particulièrement économe en énergie, même à de faibles densités.

« Plus c'est léger, mieux c'est » est le mantra actuel dans l'industrie automobile. Cette tendance continue appelle de nouvelles solutions à toutes les phases du cycle de vie des pièces, depuis le développement des composants jusqu'à la production. Pour réduire autant que possible le poids du véhicule, le nombre de pièces structurelles en aluminium moulé augmente constamment. Par ailleurs, de plus en plus de pièces individuelles sont combinées pour former des pièces de structure en aluminium, réduisant ainsi le nombre d'étapes de travail requises pour l'assemblage et le montage. Résultat : il est nécessaire de manipuler, de fabriquer et de traiter de plus grandes pièces combinées et structurelles. StrikoWestofen, une technologie Norican, a développé plusieurs produits conçus spécifiquement pour la coulée de pièces structurelles. L'un d'eux est le StrikoMelter « BigStruc », un four de fusion qui peut gérer aussi bien des piles de lingots que des retours de larges volumes à parois très minces. « Après le chargement, la tour de fusion du four est fermée avec un couvercle appelé « baffle ». Elle garde la chaleur dans la tour, empêchant l'énergie de s'échapper sans avoir été utilisée. Elle maintient également le processus de fusion efficient - même à des volumes à vide élevés », explique Peter Reuther de la société StrikoWestofen. 

BigStruc chez KS HUAYU

Les avantages du four de fusion BigStruc ont séduit KS HUAYU AluTech, qui fait partie de Rheinmetall Automotive AG. La philosophie TPM (Total Productive Management, gestion productive totale) signifie que les processus de production doivent fonctionner avec une intervention minimale de l'opérateur. BigStruc a été choisi pour cette raison. Il réduit considérablement les temps d'arrêt des installations, la fréquence de remplacement des pièces de rechange, ainsi que les rebuts et les pertes d'énergie. Autres arguments en sa faveur : sa maintenance largement autonome et sans tracas, ainsi que le diagnostic à distance 24h/24 et 7j/7, le respect des réglementations environnementales et l'amélioration de la sécurité au travail. 

Fusion des pièces volumineuses en une seule fois

KS HUAYU AluTech a opté pour une géométrie de la tour de fusion agrandie du BigStruc ayant une capacité de 9m3. Cela signifie que de grandes matières recyclées peuvent être fondues sans avoir à être préalablement découpées en deux, éliminant ainsi cette étape de travail supplémentaire. Afin de charger BigStruc au moment optimal pendant le processus de fusion et de le maintenir bien rempli à tout moment, les niveaux de remplissage sont surveillés en permanence par un système laser, même si la baffle reste fermée. Les données collectées sur les cycles de remplissage, les besoins en énergie, etc. peuvent être archivés et facilement évalués. L'analyse de ces données peut ensuite être utilisée pour améliorer encore l'efficacité et la productivité de BigStruc. 

« Notre machine omnivore fond jusqu'à 3,5 tonnes d'aluminium par heure, 24 heures par jour. Elle est insatiable et infatigable », conclut Peter Reuther.